MÉNAGE (G.)


MÉNAGE (G.)
MÉNAGE (G.)

MÉNAGE GILLES (1613-1692)

L’un de ces abbés qui occupent tant de place dans l’histoire de la littérature française au XVIIe siècle. Un abbé, mais non un prêtre: il n’ira pas au-delà du sous-diaconat qu’il reçoit en 1648; ses confortables revenus ecclésiastiques lui permettent dès lors de donner tout son temps aux études et aussi, plus tard, à la vie de salon. C’est un abbé fort savant, mais qui fait sonner trop haut sa science pour ne pas s’attirer la moquerie (d’autant plus que son excellente mémoire l’invite trop facilement au plagiat), et Molière en fera (sans grande méchanceté) le Vadius des Femmes savantes . C’est aussi, à en juger par le nombre des femmes à qui il adresse des vers, un abbé fort galant, souvent réduit, selon les témoignages du temps, au rôle d’amoureux transi. Il aura de belles élèves, dont la future Mme de Sévigné et la future Mme de La Fayette. Entré dans la maison du cardinal de Retz en 1643, il en sort avec éclat en 1652 et, se rapprochant de la Cour, il s’attache à des banquiers, Servien, puis Fouquet. Très tôt renommé pour son érudition et redouté pour son esprit, il est devenu un personnage important. La Requête des dictionnaires (ou Le Parnasse alarmé ), satire en vers burlesques qui, imprimée en 1649, court sous le manteau depuis plus de dix ans, lui a fermé pour toujours les portes de l’Académie française; mais le monde des gens de lettres se rend aux soirées qu’il donne régulièrement le mercredi — d’où leur nom de mercuriales. Ménage se flatte d’être poète, mais son abondante production, réunie dans les Miscellanea qu’il publie en 1652 et auxquels il joint toutes les dédicaces et pièces de vers qui lui ont été adressées, puis dans les Poemata , sans cesse augmentés et réimprimés, ne vaut pratiquement que par l’habileté de l’auteur à manier quatre langues, le grec, le latin, l’italien et le français. Son vrai mérite est ailleurs. En 1650 paraissent les Origines de la langue françoise ; Ménage les retravaillera toute sa vie, et elles seront rééditées en 1694, après sa mort, sous le titre de Dictionnaire étymologique . Il y montre, à défaut d’une méthode sûre, une curiosité et une perspicacité jusque-là inconnues, et surtout une possession des divers états du latin, des langues romanes, et de plusieurs autres langues qui en font l’un des promoteurs de la philologie comparée; l’ouvrage semble définitif aux contemporains. En 1672, Ménage publie ses Observations sur la langue françoise : il n’y néglige aucun des aspects de la grammaire, et ses doubles qualités d’érudit et d’homme du monde lui permettent d’y manifester à la fois une connaissance précise du passé de la langue et une connaissance sûre de l’usage présent — mais l’empêchent souvent de choisir entre ces deux partis et, partant, de peser d’un poids réel sur l’histoire du français. Les querelles que provoque ou que s’attire cet homme en vue, par son tempérament de polémiste et ses travers, font beaucoup de bruit: la dispute de Vadius (en qui Ménage aura l’esprit de ne pas se reconnaître) et de Trissotin n’est qu’un écho des innombrables démêlés qui l’opposent à ses confrères. La première œuvre qu’il a publiée est une Réponse au discours sur l’Heautontimorumenos (1640) dirigée contre l’abbé d’Aubignac; la dernière œuvre qu’il publiera sera une réponse à une attaque contre sa poésie, l’Anti-Baillet (1692). Chacun de ses ouvrages est le signal d’une nouvelle polémique: la Requête , avec toute l’Académie; les Observations , avec le père Bouhours. De 1655 à 1660, l’Avis à Ménage sur une églogue intitulée Christine de Gilles Boileau, puis un pamphlet bien plus virulent de l’abbé Cotin, La Ménagerie , précipitent la division — pour des motifs politiques autant que pour des rivalités et des inimitiés d’auteurs — du monde littéraire en deux clans. Ménage se retrouve, face à Chapelain, du côté des pensionnés de Fouquet et des salons précieux. La chute du surintendant, à qui Ménage restera fidèle dans sa disgrâce, et le déclin de la préciosité expliquent en partie la caricature qu’on a pu faire de lui. Les querelles ne s’éteignent pas avec la mort de ce régent du Parnasse: aux Menagiana, ou bons mots, rencontres agréables, pensées judicieuses et observations curieuses de M. Ménage , rassemblées par quelques-uns de ses amis, le médecin Jean Bernier, qui s’était brouillé avec lui, répliquera par ses Anti-Menagiana .

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ménage — [ menaʒ ] n. m. • mesnage XIIIe, d apr. a. fr. maisnie « famille » (lat. pop. °mansionata, du class. mansio « maison »); manage v. 1150, de l a. v. manoir, lat. manere « demeurer, séjourner » I ♦ 1 ♦ Vx Maison, intérieur. « notre ménage est très… …   Encyclopédie Universelle

  • ménagé — ménagé, ée (mé na jé, jée) part. passé de ménager. 1°   Conduit, manié. Les esprits ménagés avec habileté. •   À mon gré je n ai point fait de pièce où l ordre du théâtre soit plus beau et l enchaînement des scènes mieux ménagé, CORN. Poly. Exam …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Menage — Ménage Voir « ménage » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • Menage a 3 — Ménage à 3 Ménage à 3 est un groupe de hip hop français. Biographie Actif depuis le début des années 1990, à l initiative du Krokmitten, alors en geôle, le Ménage à 3 s est constitué autour du groupe 2 Bal, composé de G Kill et Doc TMC (des… …   Wikipédia en Français

  • Ménage À 3 — est un groupe de hip hop français. Biographie Actif depuis le début des années 1990, à l initiative du Krokmitten, alors en geôle, le Ménage à 3 s est constitué autour du groupe 2 Bal, composé de G Kill et Doc TMC (des jumeaux ). Ceux ci… …   Wikipédia en Français

  • ménage — or menage [mā näzh′, mənäzh′] n. [Fr ménage & ME menage, both < OFr manage < manoir (see MANOR), infl. in form and sense by maisniee, family < VL * mansionata < L mansio: see MANSION] 1. a household; domestic establishment 2. the… …   English World dictionary

  • Ménage à 3 — est un groupe de hip hop français. Biographie Actif depuis le début des années 1990, à l initiative du Krokmitten, alors en geôle, le Ménage à 3 s est constitué autour du groupe 2 Bal, composé de G Kill et Doc TMC (des jumeaux). Ceux ci… …   Wikipédia en Français

  • menage — (n.) 1690s, management of a household, domestic establishment, from Fr. ménage, from O.Fr. manage household, family dwelling (12c.), from V.L. *mansionaticum household, that which pertains to a house, from L. mansionem dwelling (see MANSION (Cf.… …   Etymology dictionary

  • ménage — |mènáge| s. m. Casa; governo da casa; arranjo da casa e da família.   ‣ Etimologia: palavra francesa   ♦ Grafia no Brasil: mênage …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Menage — Menage: Das seit dem 18. Jh. in der heute veralteten Bedeutung »Haushalt, Wirtschaft« bezeugte Fremdwort, das heute noch gelegentlich für »Gewürzständer« und in Österreich für »Truppenverpflegung« gebraucht wird, ist aus frz. ménage »Haushalt,… …   Das Herkunftswörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.